Zoom sur le diabète infantile : expliqué en images !

 

Imaginez une usine spécialisée5dans la fabrication de clefs de réservoir à essence3de voitures.
Des malfaçons étrangères et dangereuses7arrivent sur le marché. Les douanes8ont pour mission de les stopper et de les détruire. Sauf que, par erreur, une clef originale est confondue avec une malfaçon étrangère et l’usine est détruite 9!
La situation devient alors paradoxale puisque, le carburant6continue d’arriver aux pompes des stations services4mais les voitures sont en panne sèche puisqu’on ne peut plus ouvrir les clapets5 !

Et bien le diabète de type 1 c’est exactement cette situation : la panne sèche dans une station service qui déborde d’essence !

 

En bref,

Le diabète juvénile (diabète mellitus ou diabète sucré ou diabète de type 1) est une maladie du métabolisme.

C’est une maladie chronique du système immunitaire qui attaque ses propres cellules.
Cette maladie se caractérise par un taux de sucre (glucose) élevé dans le sang. Cette hyperglycémie est due à la perte de la capacité du pancréas à fabriquer l’insuline, l’hormone messagère de la disponibilité de sucre pour l’ensemble des organes.

Non ou mal traité, le diabète de type 1 a de très graves conséquences – voire mortelles – telles que le coma diabétique et à long terme la détérioration des petits et des gros vaisseaux sanguins (AVC, infarctus, dysfonctionnement rénal, cécité, etc…)

 

Diabète de type 1 : résumé visuel

Population touchée Causes Symptômes Conséquences sans traitement Traitements/Recommandations
population diabétiquediabète type 1 virus8 234fatigue 910811 12151413

Quelques chiffres

En 1985, l’OMS comptait 30 millions de diabétiques dans le monde.
En 2000, ce nombre atteignait les 177 millions et on estime à 350 millions le nombre de personnes atteintes de diabète d’ici à 2025. Cette estimation s’appuie sur le fait que la population atteinte de diabète ne cesse de croître tant au niveau régional que mondial.

En Suisse, environ 300’000 personnes sont diabétiques (soit 1 personne sur 20) dont 10% sont atteintes de diabète de type 1.

Le diabète infantile est le trouble endocrinien le plus fréquent chez l’enfant.

Anatomie du pancréas : comment ça marche ?

Untitled design

Le pancréas est un petit organe abdominal de 15 cm de long environ, situé sous l’estomac et d’un poids de 10 à 50g.
Il joue un rôle important dans le système digestif et dans le maintien du taux de sucre dans le sang (carburant nécessaire à la vie mais en quantité raisonnable).

Le pancréas produit :

♦ des enzymes qui sont versées dans la première partie des intestins – duodénum – et créent une réaction chimique qui permet de découper les aliments ingérés.

♦ du bicarbonate qui protège les intestins de l’acidité de l’estomac.

10 des hormones dont l’insuline dans des cellules pancréatiques spécialisées (= cellules de Langerhans).
4 L’insuline est déversée dans le sang. C’est une messagère qui informe le corps de la dispnibilité de sucre.
12 Elle permet la prise de glucose par les tissus induisant une diminution du taux de glucose dans le sang et
12 une diminution de sa production (car apports suffisants)
foie

1

Le diabète de type 1 est majoritairement (85 à 90%) une maladie d’origine auto–immune. C’est à dire que le système de défense du corps combat ses propres cellules, qu’il assimile à des cellules étrangères7.
Les 10-15% restant sont de cause idiopathique, c’est-à-dire que la cause est encore inconnue.

L’hypothèse principale est celle impliquant des infections virales pancréatiques pendant dans les premières années de vie telles que les oreillons ou la rubéole, parmi les plus connus.

5 Lors de ces infections, un fragment de cellule qui produit l’Insuline est présenté par erreur aux globules blancs (= lymphocytes), cellules protectrices de notre corps.
14Ces lymphocytes vont alors réagir contre notre propre tissu à travers différents mécanismes dont la production d’anticorps2. Ces anticorps détruisent ensuite les cellules de fabrication de l’Insuline.

 

Diabète : symptômes

Les manifestations n’apparaissent que lorsque plus de 80% des cellules à insuline sont détruites !

Le diabète de type 1 a un début rapide et aigu qui se manifeste surtout dans l’enfance, voire à l’adolescence comme suit :

♦ urines abondantes et fréquentes (=polyurie)
—> les reins tentent d’éliminer le glucose en produisant beaucoup d’urine

♦ soif excessive (=polydipsie)
—> comme conséquence de la perte d’eau

♦ augmentation de l’appétit et de la prise alimentaire (=polyphagie)
—> le glucose a disposition n’est pas utilisé, le corps croit donc être en manque d’énergie

♦ perte de poids inexpliquée
—> malgré l’abondance de sucre, le corps maigrit car il ne l’absorbe pas

♦ autres symptômes possibles : fatigue inhabituelle, nausée, voire vision trouble.

 

Traitement

 

♦ insulinothérapie (injections sous-cutanée d’insuline plusieurs fois par jour / autre possibilité : une pompe à insuline est implantée sous la peau)
♦ régime alimentaire sain et équilibré
♦ très bonne hygiène de vie (éviter de fumer, de boire, faire de l’exercice physique mais en prévoyant la prise de l’insuline pour compenser) afin de ne pas augmenter les risques inhérants au diabète
♦ en cas d’urgence (acidocétose ou coma diabétique = désèchement des cellules), une réhydratation par voie intraveineuse s’impose.

 

Conséquences du diabète de type 1

Un diabète mal traité ou mal géré a de graves conséquences :

♦ accidents aigus (hypoglycémies, coma diabétique avec issue fatale si non pris en charge) ;
♦ maladies chroniques : maladie des petits vaisseaux sanguins (cerveau, reins, yeux) et des grands (AVC, infartcus)
♦ infections

 

Conclusions

♦ Le diabète de type 1 est une maladie sérieuse !
♦ Cependant, un bon maintien de l’équilibre gyclémique,
♦ des contrôles réguliers
♦ et une bonne hygiène de vie permettent une bonne qualité de vie.

 

Diabète de type 1 : résumé visuel

Population touchée Causes Symptômes Conséquences sans traitement Traitements/Recommandations
population diabétiquediabète type 1 virus8 234fatigue 910811 12151413

Dr Dupuis F., Escariz L., Xheladini I.

—> Faites-nous part (info@essr.ch) des sujets qui vous intéressent et nous les traiterons sur ce blog ! <—
ESSRment vôtre

***

Pour en savoir plus :

Site de l’OMS consacré au diabète et en français, dernière consultation le 17 avril 2015.
Konrad D., Schoenle E.,Polyurie/Polydipsie ? – exclure un diabète, Paediatrica, 20 : 5, 2009.

Leave a Reply