Zoom sur la tuberculose

 

En bref :

♦ La tuberculose est une maladie contagieuse, de traitement long et difficile, due à une mycobactérie. Lorsqu’elle n’est pas traitée, la maladie est – souvent – mortelle. Elle s’attaque en premier lieu aux poumons et se transmet par très fines gouttelettes émises lors de la toux.

♦ Sous sa forme latente (c’est-à-dire lorsque la personne est infectée mais que la maladie ne s’est pas ouvertement développée), elle touche 1/3 de la population mondiale !

♦ Le risque de développer un jour la maladie est d’environ 10 %. Ceci se produit notamment chez les personnes dont le système immunitaire (défenses du corps) est affaibli. La maladie peut être soignée mais le traitement est long. Ceci explique en partie pourquoi elle tue (…et se développe) majoritairement dans les pays à faible revenu.

♦ Aujourd’hui, des formes multi-résistantes de la tuberculose font leur apparition, notamment dans le zones où le taux d’infection au VIH est élevé.

 

 

Tuberculose : résumé visuel

Symptômes Population touchée Facteurs de risque du développement de la maladie Evolution sans traitement Traitements Recommandations
2fièvreperte de poidstouxtousser du sangsueurs nocturnes 910 malnutritionsida 19 141414 tabagismehôpital

Quelques chiffres

♦ La tuberculose touche 1/3 de la population mondiale (sous sa forme latente) ! Mais on estime que 90% des individus ne tomberont jamais malades.
♦ En 2013, on estimait à 9 millions le nombre de nouveau cas annuels (= incidence) et à 1, 5 million le nombre de décès.
♦ 95% des décès surviennent dans les pays en développement.
♦ 5ème cause de décès dans le monde.
♦ En Suisse quelques 550 personnes sont atteintes chaque année.
♦ L’OMS estime que le tabagisme est responsable de plus de 20% des cas de développement de tuberculose.

 

 

Tuberculose : pourquoi les poumons, en particulier ?

La tuberculose est provoquée par plusieurs espèces de mycobactéries dont l’agent le plus fréquent est Mycobacterium tuberculosis, connu également sous le nom de Bacille de Koch. Cette bactérie a besoin d’oxygène pour survivre, d’où sa préférence marquée pour les voies aériennes.

La transmission se fait par l’inhalation de fines gouttelettes (aérosols), contenant des bactéries, émises par un sujet infecté lorsqu’il tousse.

En effet, les gouttelettes les plus petites restent suffisamment longtemps en l’air (sans tomber) pour s’évaporer et libérer M. tuberculosis. Ces bacilles sont eux aussi suffisamment petits pour rester en suspension plusieurs heures dans l’air et pouvoir être inhalées à leur tour et survivre dans un nouveau milieu oxygéné (de nouveaux poumons).

La tuberculose peut toucher d’autres organes que les poumons provoquant des maladies des os (maladie de Pott) ou une méningite (soit une infection des méninges, tissus protecteurs du cerveau). Lorsque le bacille n’est plus contenu par le système immunitaire (système de défense du corps) et se dissémine sur l’ensemble du corps (forme la plus grave de la maladie), on parle alors de tuberculose miliaire.
 
 

Symptômes

On parle de tuberculose latente lorsque l’individu acquiert l’infection. A ce stade, il n’y a pas de symptômes (=asymptomatique), mais uniquement quelques adénopathies, c’est-à-dire des gonflement de ganglions. La capacité de ces bactéries à persister pendant des années dans le corps, sans manifestation, les rend particulièrement dangereuses.

Lorsque survient véritablement la maladie tuberculose), les symptômes typiques apparaissent. La maladie peut survenir jusqu’à des années après l’infection primaire, le risque de la contracter n’est jamais nul, quoique particulièrement important dans les deux premières années qui suivent l’infection.

Elle se caractérise par :

♦ Fièvre
♦ Sudations nocturnes
♦ Perte de poids
♦ Diminution de l’appétit
♦ Toux
♦ Crachats jaunes-vert parfois avec du sang (hémoptysie)

 

Evolution vers la maladie : de l’infection à la maladie

Comment passe-t-on d’une infection contenue à une maladie mortelle si non traitée ?

♦ En cas de tuberculose latente, le bacille est phagocyté (mangé) par un macrophage (cellule immunitaire le fonction est de manger les déchets et les agents nocifs), sauf que ce bacille a la particularité de ne pas pouvoir être digéré par le macrophage. Le macrophage contient donc uniquement le bacille, sans le détruire. Durant des années donc, la situation peut rester stable : les poubelles ne sont pas traitées mais il y a assez de conteners pour empêcher une prolifération de bactéries.

♦ Or, en cas d’affaiblissement du système immunitaire (VIH, typiquement), la situation évolue en faveur de M. tuberculosis. En effet, un affaiblissement du système immunitaire signifie soit :

a) qu’il y a moins de macrophages (= moins de containers mais tout autant de déchets qui pullulent à l’extérieur, cette fois)
b) que les macrophages sont moins efficaces à contenir le bacille (on peut imaginer des containers avec des trous qui laissent fuir les déchets). Si M. tuberculosis n’est pas traité médicalement, la maladie peut entraîner la mort.

 

Tuberculose : quels sont les facteurs qui augmentent le risque de développer la maladie ?

Etant donné que 1/3 de la population est infectée par Mycobacterium tuberculosis, mais que la maladie ne se développe que lorsque le système immunitaire est faible, on comprend facilement le rôle que jouent les conditions de vie d’une partie des populations des pays en développement.

On peut donc citer comme facteurs déclenchant la maladie :

♦ la malnutrition
♦ le VIH (un tiers des personnes atteintes de VIH sont touchées par la tuberculose)
♦ le jeune âge (ou le fait d’avoir un système immunitaire pas totalement développé)
♦ …et aussi, le tabagisme

 

Diagnostic

♦ tuberculose latente : test sous cutané (Mantou) ou prise de sang.
♦ tuberculose secondaire : radiographie des poumons, culture d’expectorations.

 

Tuberculose : quels traitements ?

Le traitement contre la tuberculose est conséquent :

♦ jusqu’à 5 antibiotiques différents,
♦ pendant 6 à 12 mois,
♦ avec des effets secondaires sérieux !

 

Recommandations

En Suisse, la vaccination – qui protège de manière surtout contre les complications de la tuberculose – n’est pas recommandée, mais il est important de dépister de manière précoce et de commencer rapidement un traitement médicamenteux étant donné le taux de résistance important de la bactérie et le risque de contagion.

Si vous pensez avoir été exposé à une personne malade, n’hésitez pas à aller consulter un médecin.
En cas de tuberculose, il est obligatoire de déclarer la maladie aux autorités (Office fédéral de la santé publique) pour éviter une épidémie (= augmentation rapide des cas). Le malade sera isolé de préférence à son domicile.

 

Tuberculose : résumé visuel

Symptômes Population touchée Facteurs de risque du développement de la maladie Evolution Traitements Recommandations
2fièvreperte de poidstouxtousser du sangsueurs nocturnes 910 malnutritionsida 19 1414 tabagismehôpital

→ Faites-nous part (info@essr.ch) des sujets qui vous intéressent et nous les traiterons sur ce blog !

Au plaisir,
Votre équipe ESSR,
L. Escariz, I. Xheladini, Dr F. Dupuis

 

Détail
La tuberculose
Nom de Article
La tuberculose
Description
Un tiers des habitants de notre planète sont aujourd'hui atteints par la tuberculose, néanmoins seulement 10 % d'entre eux tomberont malade. La tuberculose est une maladie particulière que nous expliquons simplement au travers de ce blog.
Auteur

Leave a Reply